mercredi 30 janvier 2008

Enquête dans le Pacifique sud (expo)

Sous le titre "Le mystère Lapérouse, enquête dans le Pacifique sud", Le Musée National de la Marine annonce l'ouverture d'une expo "Lapérouse" à Paris du 19 mars – 20 octobre 2008. Cette exposition a été transportée du musée d'histoire maritime de Nouméa; elle présentera notamment les résultats de fouilles de la dernière campagne de Vanikoro en 2005. L'exposition a été présentée en Sorbonne début Février.


" A-t-on retrouvé Monsieur de Lapérouse ? L’interrogation est sur toutes les lèvres en cette fin du XVIIIe siècle. Partie de Brest en 1785, la grande expédition scientifique voulue par Louis XVI disparaît en 1788 quelque part dans le Pacifique après une dernière escale en Australie. Les résultats des dernières fouilles sous-marines entreprises sur les récifs de Vanikoro éclairent les circonstances du drame. Nous avons la certitude à présent que les rescapés du naufrage ont installé un camp sur l’île. Pour la première fois, ces objets seront présentés au public. C’est aussi la redécouverte d’un grand monsieur, Jean-François de Lapérouse, un excellent marin, choisi par le roi pour ses qualités humaines. L’exposition fera revivre, au côté des savants embarqués et des marins, les grandes étapes de ce voyage exceptionnel, de l’Alaska à la Chine, en passant par l’île de Pâques. Les visiteurs partageront cette aventure, humaine autant que scientifique, du Siècle des lumières.

Exposition réalisée en partenariat avec l’association Salomon et le DRASSM, et avec le concours exceptionnel du musée de l’histoire maritime de Nouvelle-Calédonie."

texte: Musée National de la Marine, en photo: le buste de Lapérouse par François Rude et conservé au musée.

dimanche 20 janvier 2008

"L'Aristocrate et ses cannibales" (expo)

Cette news tombe hélas trop tard: l’exposition au musée du quai Branly, l'aristocrate et ses cannibales se termine ces jours ci. On y voyait notamment une monnaie rapportée par ce gentleman lors de son passage à Vanikoro; cette monnaie, provenant du naufrage de Lapérouse a été échangée contre un chien provenant de l’équipage !

“L’exposition L’aristocrate et ses cannibales retrace douze étapes du récit du comte hongrois Festetics de Tolna. Conçue comme une chronique journalistique de son voyage, elle souligne certains des aspects les plus significatifs du contexte imaginaire, idéologique, ethnographique et historique du Pacifique de la fin du XIXe siècle. Visible tout au long du cheminement de l’exposition, la carte de la navigation du voyageur constitue le fil conducteur permettant au visiteur de situer les événements, rencontres et personnages qui ont jalonné son itinéraire.”

(image et texte extraits du site Quai Branly)