dimanche 17 février 2008

Sources iconographiques










Mort prématurement en mer après un périple de 3 ans, Lapérouse n'a pas laissé des sources iconographiques abondantes le concernant.

En fait, des nombreuses représentations connues, seules de très rares l'ont été de son vivant; pour les autres, elles ont été extrapolées, inventées à partir des sources connues, de la mémoire des proches, et de l'habileté des artistes.

  • On cherchera donc particulierement bien sur les sources authentiques ie. les représentations de Lapérouse avant 1785, date de son départ.

  • Les représentations postérieures, extrapolations qui prennent en compte l'age du représenté à partir des éléments connus. Celles ci peuvent se vouloir conforme à une réalité ou être purement allégorique, à la gloire posthume de celui que l'on sait désormais disparu.

Pour tous ces types de représentations, je lance un appel à contribution ! Toutes les sources, toutes les idées sont les bienvenues:
  • portraits, miniatures, gravures, sculptures en buste, en pied, "au naturel", élégiaques...

mercredi 13 février 2008

forum Marine

Je suis obligé de signer ce forum très actif qui réunit les marins authentiques, leurs bateaux, et tous ceux qui rêvent comme moi les pieds sur terre !
forummarine.forumactif.com



dimanche 10 février 2008

Lapérouse: le Restaurant !

Ce beau restaurant se situe à Paris sur la rive gauche de la seine, quai des grands augustins. Il s'y respire un air de la Régence, avec ses petits cabinets privés où l'on y dine avec quelques particuliers.. La carte des mets vient d'être réveillée par un nouveau chef:

info site: www.laperouse.fr
"Le restaurant fondé en 1766, est installé dans un hôtel particulier du XVIII situé sur les quais de Seine Parisiens. Vous pourrez savourer une cuisine traditionnelle revisitée par notre Chef, Samuel Benne. L’établissement a gardé le charme d’antan, restant l’un des rares à offrir la possibilité de se replonger dans l’atmosphère d’un cabinet particulier. L’adresse est aujourd’hui un monument de la gastronomie parisienne…"

Accueil :
De 12h30 à 14h30 et de 19h30 jusqu’à 23h00 du Lundi au vendredi
Le Samedi de 19h30 à 23h00

SERVICE VOITURIER ET VESTIAIRE

samedi 2 février 2008

Vanikoro ce n’est pas du cinéma

C'est sous ce titre explicite que le journal "Les Nouvelles Calédoniennes" (article du 9/01/08) relève un projet hollywoodien d'exploitation du mystère de la disparition des deux navires La Boussole et L'Astrolabe contre le recif coralien de Vanikoro:
Les acteurs de la prochaine expédition de l’association Salomon, prévue en mai prochain sur les épaves de Lapérouse à Vanikoro (îles Salomon), seront certainement très loin du scénario hollywoodien envisagé par le metteur en scène Xavier Gens. Une production de grande ampleur avec Viggo Mortensen et Phillip Semour Hoffman sur le thème de la disparition de tous les membres d’équipage de
l’Astrolabe et de La Boussole, les deux navires de Lapérouse, est actuellement annoncée. Selon les intentions avancées par les producteurs, le film devrait avoir pour titre Vanikoro. Il se focalisera sur les naufragés, plus particulièrement sur deux marins qui vécurent sur l’île pendant plus de trente ans, réfugiés en un lieu où se pratiquait le cannibalisme, comme un peu partout d’ailleurs dans le Pacifique. Les cinéphiles amateurs de sensations fortes ne resteront donc pas sur leur faim. Viggo Mortensen et Phillip Seymour Hoffman, représentant les deux survivants, s’efforceront en effet de montrer tout au long du film qu’ils sont des durs à cuire, avec des effets spéciaux garantis.
Du côté des bénévoles passionnés de l’association Salomon, à Nouméa, on reste stoïque. Les Tikopiens (habitants de Vanikoro) sont d’abord devenus des petits copains, puis de grands amis au fil des campagnes de fouilles entamées depuis le début des années 80. Le peintre de marine Jonh Pendray en a profité pour les croquer et a publié ses aquarelles dans un magnifique ouvrage. Isolés comme ils le sont dans leur petite île de l’archipel de Santa Cruz, les Tikopiens seront bien étonnés d’apprendre, tôt ou tard, à quelle sauce les prépare le cinéma hollywoodien.

images et texte, crédit "Les Nouvelles calédoniennes"