jeudi 12 juillet 2012

200 ans après le naufrage de La Boussole, les Banksia de Lapérouse font avancer la science

Les six graines de Banksia extraites de l’épave de l’expédition Lapérouse n’ont pu être régénérées par les scientifiques du Conservatoire botanique de Brest. Mais l’expérience fait avancer la science.



Fleur de banksia photographiée entre Bondi Beach et Coogee, à quelques
 kilomètres  de Botany Bay où ont mouillé les navires de l'expédition La Pérouse.
photo Pierre Larue As Salomon


En 2010, le Conservatoire botanique national de Brest a reçu un émouvant témoignage de l’histoire scientifique et maritime : six graines de Banksia ericifolia extraites d’une épave de l’expédition Lapérouse après 200 ans d’immersion. Outre la dimension symbolique de ce retour à Brest, ville d’où s’élança l’expédition scientifique en 1785, le Conservatoire botanique, avec le concours de l’INRA de Dijon et de Vegenov, de l’Ambassade d’Australie et de l’Institut Klorane, s’est lancé dans la mise au point d’un protocole scientifique dont il livre les résultats aujourd’hui. Objectif premier : détecter la présence de tissus vivants à l’intérieur des graines et, à partir de ces tissus, régénérer des plantes entières afin d’offrir aux Brestois un Banksia collecté par Lapérouse.
Des observations par microscope photonique et électronique à transmission ont été réalisées sur les graines anciennes. Ils ont révélé des tissus bien conservés mais dont les contenus cellulaires ont été plus ou moins fortement altérés. Les graines du Banksia de Lapérouse ne contiennent donc aucune présence de vie permettant d’envisager leur régénération.

Bien au-delà de l’objectif premier de ce programme, il s’avère que le protocole scientifique mis en œuvre est exemplaire et ouvre la voie à un projet de recherche original : régénérer des plantes sauvages disparues à partir de graines d’herbiers ou de banques du sol en s’inspirant des techniques et des recherches déployées.
En savoir +
  • Exposition « Lapérouse, navigateur des Lumières » jusqu’au 20 juillet 2012 à la Bibliothèque Lapérouse (Plouzané)
  • Exposition permanente « Brest, au temps des Lumières et de Lapérouse » au Musée National de la Marine (Brest) 
    www.cbnbrest.fr 

source: http://www.brest.fr/ecologie-urbaine/actualite/detail-actualite/b/2/h/324063efa4/category/16/article/200-ans-apres-le-naufrage-de-la-boussole-les-banksia-de-laperouse-font-avancer-la-science.html

Aucun commentaire: